Personne ne parle de maïs, on parle de garouille. Le garouille n'est d'ailleurs pas utilisé pour l'alimentation des personnes comme aujourd'hui mais uniquement pour l'alimentation des animaux, en particulier pour gouger les oies c'est-à-dire leur remplir l'estomac de force avec une sorte d'entonnoir qu'on leur enfonce dans le gosier.

Le trouille est un objet qui sert dans le filage de la laine. Pour le mettre en oeuvre, il faut le déplier et il a la réputation de se coincer lorsqu'on n'a pas l'habitude de la manoeuvre de dépliage. D'où l'expression "il est nattre comme un trouille déviré" c'est-à-dire "il est têtu comme un trouille coincé qu'on s'efforce sans succès de décoincer".

Personne ne parle de lucarne, on parle de boulite. D'où le verbe "bouliter" qui signifie "regarder furtivement par quelque petite ouverture sans se faire voir".

 

Affable calcaire.